« Est-il bon d’effectuer un run en extérieur par -3 degrés » ?
La réponse est : Oui et Non !

OUI : « c’est vitalisant et consommateur de calories »

En effet, maintenant il convient de prendre certaines mesures essentielles à notre bonne santé :

La tenue doit être appropriée

  • Technique des multicouches (superposer au moins 3 ou 4 couches permet d’obtenir une meilleures isolation, et surtout de retirer progressivement une couche si la température augmente.)
  • Préférez les vêtements chauds qui maintiennent au sec. Si la transpiration n’est pas évacuée, elle deviendra votre pire ennemi par temps froid, car vous ne serez plus isolé !
  • On s’enrhume par les extrémités ! Gants et bonnet sont indispensables. Sachez que l’on évacue jusqu’à 30% de la chaleur par la tête (très vascularisée). Imaginez lorsque celle-ci est en contacte direct avec le froid… La gelure du cerveau ! Les crânes chauves -> Attention.

weerun-courir_froid2

  • Vitamine C, votre grande alliée. La vitamine C est connue pour aider efficacement à lutter contre la pluie et le froid. Mais ça prise demande un peu d’attention. Éviter de consommer du café ou thé dans la demi-heure (car empêche sa fixation).
    Elle s’oxyde à l’air libre et à la lumière en quelques minutes. Autrement dit, votre verre de jus d’orange pressée doit être bu instantanément.
    Enfin, la vitamine C à croquer reste une bonne alternative. Toutefois la moitié d’une dose comble aisément vos besoins journaliers. Le surplus est éliminé par les urines !

 

NON : « Le run par grand froid fatigue notre cœur et nos artères »

Eh oui, le froid a un effet vasoconstricteur, parce qu’il resserre nos artères et veines et chaires… La contrepartie de cet effet est une augmentation de notre débit cardiaque pour alimenter nos muscles et tendons.

La prudence s’impose, voici les bons réflexes à adopter :

  • Éviter les efforts intenses avec peu d’échauffement (risque réel pour les personnes sujettes aux problèmes cardio-vasculaires).
    – Un échauffement progressif est indispensable. Une astuce : commencer par des squats, et petits sautillements dans votre garage ou cage d’escalier (sas intermédiaire).
    – Privilégier le run lent et l’allure aérobie.
  • Respirer à travers un buff (tour de cou) ou bandana aide vos poumons. En effet l’air sec et froid doit être réchauffé et humidifié au préalable.

Notre corps s’habitue, offrez-lui le temps de la transition. Ce n’est pas temps le froid qui est mauvais mais les écarts de température important auxquels nous sommes soumis depuis quelque temps.

Saviez-vous qu’en moyenne notre corps met 3 semaines à s’acclimater à un changement de saison ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s